Vendredi 30 octobre 2015 — Dernier ajout mardi 10 novembre 2015

La sélection BD de septembre

info document - JPEG - 340 ko

  • Facteurs pour femmes de D. Quella-Guyot et S. Morice (Grand Angle). En 1914, sur une île bretonne, tous les hommes valides sont mobilisés. Seuls restent les trop jeunes, trop vieux ou trop handicapés… et bien sûr les femmes. Parce qu’il a un pied-bot, Maël n’est pas mobilisé. Il devient le seul homme, jeune et vigoureux, de l’île… bientôt facteur, bientôt amant…
  • Vater und Sohn - Père et fils L’Intégrale - de E.O. Plauen (Warum). Ce sont de petites histoires d’un papa rondouillard et de son fils facétieux. C’est drôle, tendre et étonnamment moderne pour une série créée il y a plus de 90 ans !
    Ce livre réunit tous les strips de Vater und Sohn, série allemande créée en 1934 par Erich Ohser, un ancien caricaturiste social-démocrate, contraint de changer son nom pour pouvoir travailler sous le régime nazi. Wandrille explique ici comment il a adapté l’œuvre de Plauen.
JPEG - 127.1 ko
JPEG - 83 ko
  • Antarès T6 de Léo (Dargaud). Enfin le dernier tome du cycle ! Kim retrouve sa fille et doit se préparer à de nouveaux défis : retour sur Aldébaran où l’attend un mystérieux cube…
  • America’s got powers vol.1 de J. Ross et B. Hitch (Panini). Il y a près de 20 ans, un étrange cristal a atterri à San Francisco et tous les enfants nés ce jour-là ont développé des pouvoirs. Tous sauf un, Tommy Watts, surnommé Zéro. Désormais adolescents, ils sont recherchés, fichés, emprisonnés et exploités. Ils s’affrontent dans une émission de télé-réalité suivie par des millions de téléspectateurs. Mais lorsque Tommy voit finalement ses facultés apparaître, il se retrouve malgré lui au cœur d’une gigantesque conspiration.
  • L’Arabe du futur 2 - Une jeunesse au Moyen-Orient (1984-1985) - de Riad Sattouf (Allary éditions). Après ses vacances en France, Riad retourne en Syrie avec sa famille. C’est bientôt la rentrée scolaire et il entre au CP avec sa blouse en plastique et son cartable en carton bouilli. Les premiers jours, consacrés principalement à l’apprentissage de l’hymne national, sont à l’image de l’année que va traverser Riad : absurdes et cruels…
JPEG - 108.1 ko
JPEG - 187.3 ko
JPEG - 139.6 ko
JPEG - 607.9 ko
JPEG - 559 ko